Non, Facebook ne remplace pas une conversation

Facebook… QUI ne connait pas Facebook ? Enfants, parents, grands-parents, tout le monde s’y met. Aujourd’hui, c’est un outil devenu quasiment incontournable parce que « c’est là que tout s’y passe ». Exit la parole, les soirées de votre promo’ sont annoncées sur Facebook, les ruptures, les grossesses, les tragédies aussi. Que celui qui n’a jamais eu droit à un « Quoi, tu n’étais pas au courant ? Je l’ai dit sur Facebook pourtant. » lève le doigt (ou commente plutôt^^).

Alors, pourquoi annoncer des nouvelles importantes sur Facebook sans en avoir parlé aux proches ?

Avec Facebook, on est sure d’oublier personne : Avec nos 89 amis, un statut Facebook et hop, la nouvelle est annoncée à tous. On évite les dépenses en texto, le temps perdu en mails, les « quoi tu as déménagé et je ne le savais pas » trois mois après… Bien sur, il reste toujours les gens qui ne sont pas sur Facebook (mais quelle idée…^^), mais c’est toujours 89 personnes de moins à qui en parler.

Ben c’était pas si important : La nouvelle est tombée, votre copine Paulette a enfin décroché ce nouveau boulot chez Urban Decay. Celui-là même pour lequel vous avez passé des heures chez Sephora (la plaie) pour l’aider à connaitre touuuus les produits. Vous avez été son alliée number one pour qu’elle ait ce poste. Elle l’a eu, c’est chouette, sauf que vous l’avez appris en même temps que ses 169 amis… WTF ? Vous lui en parlez, elle vous répond qu’elle pensait que ce n’était pas si important.

Quoi, je ne t’en avais pas parlé avant ? Vous apprenez que Sonia, votre amie de lycée partie s’exiler à l’étranger à qui vous parlez rarement mais que vous adorez, est enceinte en voyant les photos de son échographie dans vos actus Facebook (vécu inside). Vous lui envoyez donc un petit MP pour la féliciter en lui faisant remarquer que vous auriez aimé apprendre la nouvelle autrement que par Facebook et là… elle ne comprend pas parce qu’elle pensait vous en avoir parlé avant.

La plupart du temps, la situation présentée ci-dessous est provoquée par une erreur, un malentendu, et parfois par des appréciations différentes de l’importance des choses. Facebook, c’est un peu comme une grande salle qui regroupe tout votre entourage, de la meilleure amie au mec que vous avez croisé une fois en soirée il y a trois ans. On y parle de la soupe qu’on a mangé le midi comme d’un mariage qui arrive à grands pas alors parfois, ça peut provoquer une sacrée confusion.

Le gros problème ici, c’est que les personnes à qui il arrive ce genre de mésaventures peuvent très mal le prendre.  J’ai été dans les 3 situations, et on peut en arriver à remettre en question la relation avec l’amie concernée (dixit Bulles de Flo). Une amitié, c’est une relation privilégiée, donc apprendre en même temps que 159 personnes une nouvelle importante, ça peut être vexant.

Quelques avis personnels, attention, je ne parle pas en tant que spécialiste Facebook ou média ou je ne sais quoi, ce n’est que mon avis, n’y voyez-là que ce que je pourrais dire à une amie.

Non, Facebook ne remplace pas une conversation, et ça ne le remplacera jamais. On s’en fout que ce soit plus simple, pratique et tout et tout, il y a certaines nouvelles qui ne doivent être publiées que lorsqu’on est sure que toutes les personnes importantes ont été averties. Certaines choses doivent rester privées. D’autres diffusées avec précaution.

Dire quelque chose sur Facebook, ce n’est pas anodin. On oublie l’idée que parler sur Facebook, c’est sans gravité et sans conséquence. Parler de quelque chose à 146 amis, c’est n’en parler à personne en particulier, en quelque sorte. Avant de publier un statut, posez vous la question : « A quel point cette information est-elle importante et pourquoi  la publier ici? ».

Toujours parler aux personnes directement concernées avant de parler à la foule. Un précepte à appliquer sur Facebook comme au quotidien. Il n’y a rien de plus vexant que d’apprendre une nouvelle importante qui nous concerne en même temps que tout le monde, ou par Facebook.

Vous êtes la « dindonne de la farce » : restez indulgente. Certes, être un peu la cruche de l’histoire, ce n’est jamais facile… mais la plupart du temps, les personnes n’ont pas conscience qu’elles ont pu vous blesser. Elles sous-estiment l’importance d’une information, ont cru vous en avoir déjà parlé, ou ont agi avec précipitation. Avant de vous emporter, exprimez-vous. C’est en s’expliquant qu’on peut savoir si en effet, c’était un manque d’amitié de la part de l’autre ou une simple maladresse. C’est aussi comme ça qu’on peut éviter qu’une situation similaire se reproduise.

Comme vous l’aurez peut-être deviné, cet article rebondit sur une situation vécue récemment, c’est une petite dédicace sans méchanceté ni agressivité aux personnes concernées (j’ai été victime mais aussi coupable hein) et l’occasion de lancer un débat et de recueillir vos témoignages.

Vous pourrez retrouver ici et (people inside) quelques exemples malheureux de ce genre de dérives… :s

Avez-vous déjà vécu une situation similaire ?

Cet article, publié dans Bla-bla, Blogosphère, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Non, Facebook ne remplace pas une conversation

  1. LMO dit :

    Je te rejoins. Toutes les « grandes » nouvelles, je ne les ai annoncé sur FB qu’après être sûre d’avoir tenu au courrant avant les personnes importantes.

    Je suis cependant mitigée pour le contact qui s’est fait violer…
    C’est un tel drame, elle a sans doute eu besoin de soutien, et c’est assez difficile de dire en face à qq’un « j’ai été violée, j’ai besoin d’en parler ».
    Ca t’a choqué, je peux l’imaginer… Mais ça n’est rien comparé à ce qu’elle a vécu. Certaines choses doivent restées secrètes et intimes, je suis d’accord. Mais si elle a pu trouver ne serait ce qu’un peu de réconfort grâce à ce statut, alors où est le problème?

    Pour tout le reste, ça sent le vécu, surtout l’épisode Urban Decay… Et j’aurais été vexée aussi à ta place!😉

    • Malicia dit :

      Ah non pas du tout de vécu pour Urban Decay, j’ai pris un exemple beauté comme on est sur un blog beauté lol. Pour le contact en question, oui tu as raison, je vais enlever l’anecdote, je veux blesser personne… même si je trouve que ce genre d’infos a plus à faire en privé😉

  2. frootloops dit :

    je suis une outsider, je n’ai pas facebook, ça ne m’attire pas pour diverses raisons, j’aime garder un certain contrôle de ma vie privée et ça facebook ne le permet pas vraiment mais après je trouve l’idée de communauté sympa et c’est clair qu’on loupe de choses en n’en faisant pas partie mais ça ne me dérange pas

  3. samra dit :

    en général j’essaies de ne pas mettre trop d’infos personnelles sur facebook !
    je trouve que le contact y a rien de mieux!

  4. platinegirl dit :

    Mdr, moi, c’est l’inverse. Genre on me parle en vrai de trucs que j’ai dit sur Facebook et je suis surprise qu’on lise mes statuts! Exemple vécu: « Alors, on est de nouveau célibataire? » et moi « Ben, comment tu le sais? »…

  5. Pitchounnette dit :

    je n’ai jamais vécue des situations similaires et justement je fais en sorte de ne pas mettre d’information trop « importantes » sur ma vie. Tu fais partie de mes amies sur Facebook et tu pourras t’en rendre compte par toi même, lorsque je veux dire quelques chose d’important j’appelle la personne concernée et puis c’est tout.
    Il est très important sur ce genre de site de filtrer les informations et comme tu l’as dit à juste titre réfléchir avant des publier quelques chose.
    Merci pour cet article!

  6. Mei Ling dit :

    Personnellement je ne suis pas sur Facebook et cela ne me pose aucun problème!
    Tous mes amis y sont mais ils savent que s’ils veulent communiquer avec moi c’est In Real Life, un point c’est tout!
    En plus, j’ai pu constater que les 3 quarts d’entre eux ne savent même pas que Facebook exploite leurs données personnelles en les revendant à des entreprises privées, j’ai l’impression que la plupart n’ont jamais lu le contrat qui les lie à Facebook lorsqu’ils ont ouvert leur compte😦
    Je ne dis pas que Facebook n’est pas utile dans certains cas mais il y a trop de dérives, beaucoup de personnes n’ont pas conscience qu’internet n’est pas le monde des bisounours que ce soit sur Facebook, sur la blogosphère ou encore sur Youtube!
    J’avais d’ailleurs écrit un article sur le sujet : http://meilingreview.blogspot.com/2010/07/quand-internet-tourne-au-lynchage.html

  7. hell62 dit :

    cc moi j en ai pas de fesse de bouc ^^ et c est bien mieux ainsi ^^

  8. Parfaitement d’accord avec ce que tu dis.
    Oui à facebook mais avec beaucoup de limites.Avantages mais inconvénients aussi.
    J’ai aussi beaucoup de mal à comprendre les gens qui racontent toutes leur vie en détail sur ce réseau justement, bref je dois pas être à la mode car pour moi facebook c’est pour communiquer certes mais avec beaucoup de barrière.

  9. Angélita dit :

    Je prends toujours le temps d’envoyer un mail à la personne concernée avant de donner l’info ou pas sur Facebook.
    Tout ce qui est de l’ordre du privé n’y passe pas trop, comme sur mon blog ou twitter. Il faut conserver une part de mystère

  10. chanatalib dit :

    Oui j’ai déja vécu des mésaventures via FB, cela m’a permis de faire le vide dans mes contacts et de savoir vraiment en qui je pouvais avoir confiance!!!

  11. Troooooop d accord! et d ailleurs je me sers vraiment de fb que pour mon blog ou garder le contact avec mes amis du web! Sinon, je ne met jamais rien sur mon statut. Ou presque…^^

  12. Ping : Si t’as pas d’amis, prend un Curly! Ou un M&M’s… ou une Danette… – Bulles de Flo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s